Accueil

Ce site est privé et dédié uniquement aux copropriétaires du Square Watteau.

Pour y accéder, faire une demande via un mail à l’adresse suivante :
contacter@a-watteau.fr

QUELQUES MOTS D’HISTOIRE…

Fontenay signifie « Pays des Fontaines », c’est-à-dire des sources. Situé à la limite des territoires des tribus Parisii et Carnutes, Fontenay se trouvait dans la forêt de l’Yveline (d’où naîtra deux mille ans plus tard le nom de notre récent département) et plus particulièrement au Val de Gally.

Défriché et mis en culture, dès le XIème siècle, par des moines bénédictins de Marmoutier, le village de Fontenay se créa dans la plaine tandis que le Haut-Fontenay se formait par la présence de seigneurs guerriers, lesquels acquérant des terres constituèrent des fiefs qui existent encore de nos jours.

Au XIVème et XVème siècle, la guerre de Cent ans éprouva grandement notre région et Fontenay n’échappa pas à la désolation qu’y portèrent les bandes Anglaises.
Lorsque celles-ci furent enfin boutées hors de France, la région reprit goût à la vie, les ruines furent relevées et les terres réensemencées.

Au XVIème siècle, les guerres de religions vont, pendant une trentaine d’années, ravager de nouveau la contrée avant qu’Henri IV, qui vint à plusieurs reprises dans nos parages, ne ramène la paix dans le royaume.
Son fils Louis XIII, qui venait chasser dans le Val de Gally avec son père, fit construire un rendez-vous de chasse à Versailles que Louis XIV transformera en palais.
Tout autour, le Roi-Soleil fit encore huit paroisses, dont Fontenay, constituant ainsi un vaste parc de chasse de 6 600 hectares clos d’une ceinture murale de 43 kilomètres de tour dont de nombreux tronçons sont encore visibles.

A l’intérieur, toutes les terres furent achetées par le roi, y compris les fermes.

Seule exception : l’ancien hôtel seigneurial de Fontenay. Sacha Guitry s’y maria en 1939 et y vécut jusqu’à sa mort en 1957.
Notre commune, comme celles l’entourant, retrouva sa liberté à la Révolution lorsque les murs furent abattus et les biens du Domaine Royal vendus aux enchères.
Puis après l’Empire, il y eut, avec la paix, le développement de l’industrie qui apporta progressivement le confort aux habitants : chemin de fer, routes empierrées, enseignement obligatoire…

Après la Première Guerre Mondiale, la fée électricité répandit ses bienfaits, les routes furent goudronnées. La Poste couvrit le pays mais le village ne dépassait guère 1 500 âmes. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que Fontenay quittant sa ruralité, commença sa mue pour devenir la commune urbaine de 13 000 habitants qu’elle est aujourd’hui.

Robert Gautier, historien

Robert Gautier a écrit deux ouvrages passionnants sur l’histoire de Fontenay Le Fleury, vous pouvez les acquérir en Mairie.